Manuscrits

L’une des articulations du projet international Africa’s Collective Memory est la préservation, la conservation, la publication et aussi la diffusion de vieux manuscrits en langues camerounaises écrits entre 1920 et 1930 par de vieux Camerounais ayant vécu la période coloniale française et anglaise. Il s’agit donc des textes sur l’histoire, la politique, la culture, la religion, et l’environnement social des peuples du Cameroun de l’époque coloniale et précoloniale.  Pour conserver toute cette mémoire en voie de disparition, la Fondation AfricAvenir International a donc l’ambition de faire :

  • La numérisation de tous ces textes
  • La transcription de ces documents par les spécialistes des langues camerounaises
  • La traduction en langues française, anglaise, et allemande
  • La publication dans les langues camerounaises originales
  • La publication des traductions anglaises, allemandes et anglaises.

Enfin ces résultats seront diffusés à l’échelle internationale dans les librairies, les bibliothèques, en ligne. On les trouvera également dans la Bibliothèque Cheikh Anta Diop de la Fondation AfricAvenir International à Bonabéri-Douala au Cameroun.

Recherche